Nouvelles du front de 131 à 140

  • Nouvelles du front (131), (132), (133) : Le génie de Kenji Mizoguchi, parties I, II, III.

 

« (...) le plus grand des cinéastes »pour Jean Douchet (« Mizoguchi : La réflexion du désir », préface à Yoshikata Yoda, Souvenirs de Kenji Mizoguchi, éd. Cahiers du cinéma-coll. « Petite bibliothèque des Cahiers du cinéma », 1997, p. 6). Yoshikata Yoda, scénariste fidèle de Kenji Mizoguchi pendant vingt ans, rappela pour sa part l'anecdote suivante : « M. Nagata, le président de la Daiei, qui était un vieil ami de Mizoguchi, fit graver sur sa tombe l'épitaphe suivante : ''le plus grand cinéaste du monde'', ce qui est, je crois, pleinement justifié par l'estime que Mizoguchi a conquis dans le mond » (opus cité, p. 128).

 

  •  Nouvelles du front (134) et (135) : Blockbusters 2015

 

Il y a sept ans, le 18 août 2008, mourrait à l'âge de 91 ans Manny Farber, moins connu pour ses peintures cinéphiles (en hommage à Howard Hawks, Anthony Mann ou encore Laurel et Hardy - l'une d'entre elles fait la couverture du fameux numéro des Cahiers du cinéma d'avril 1982 consacré au cinéma étasunien) que pour son œuvre de critique de cinéma courant, dans le sillage de James Agee (celle de Jonathan Rosenbaum s'inscrivant aujourd'hui dans l'héritage de ces deux-là) et la publication d'articles fondamentaux dans des journaux progressistes (comme The New Republic où il entre en 1942 puis The Nation, The New Leader ou encore Artforum spécialisé dans l'art contemporain), de la période de la guerre jusqu'au milieu des années 1970.

 

  • Les Mille et une nuits (136), (137) et (138) : L'Inquiet, Le Désolé et L'Enchanté

 

« Vous sentirez comment les peuples enfants ont dû narrer leurs dogmes et légendes et faire une histoire de chaque vérité morale » (Jules Michelet, Le Peuple)

 

Cette citation de l'historien Jules Michelet selon laquelle le peuple formerait la base d'un triangle équilatéral dont le sommet est constitué à l'angle de ces deux autres côtés que sont la légende et la vérité, Walter Benjamin en fit l'exergue de son texte intitulé « Le narrateur » publié en 1936 et consacré à l'œuvre de l'écrivain russe Nicolas Leskov. Si, constate Walter Benjamin, le narrateur est une figure de culture toujours plus inactuelle, dont le visage ne cesse de s'effacer en prenant de la distance avec notre présent, c'est que le moment actuel est justement caractérisé par le peu de cas conféré dans les sociétés modernes à l'expérience, ainsi qu'à sa transmission orale accomplie par le narrateur : « le cours de l'expérience a baissé » (in Écrits français, éd. Gallimard-coll. « folio essais », 1991, p. 265).

 

 

  • Ghassan Salhab (139), (140) et (141) : Combien de divisions ?

 

Par où commencer ? Quelle route emprunter pour traverser la forêt ? Comme l'écrivit un jour Antonio Machado, le chemin (la sente comme le poète dit) est celui que s'invente pas à pas le marcheur. Alors, une fois n'est pas coutume, on s'avancera à travers les arbres en s'arrêtant sur quelques images suggestives d'une bande-annonce, celle du prochain film de Ghassan Salhab intitulé La Vallée. Le sixième long-métrage (le cinquième en fiction) du cinéaste libanais réalisé en 2014, et montré depuis dont divers festivals (entre autres le Festival international du film de Toronto, les Journées Cinématographiques de Carthage où nous l'avions manqué et le Festival international du film de La Rochelle), est toujours en attente d'une distribution dans les salles françaises, promise pour le début de l'année prochaine, peut-être.


Pour nous laisser un message ou recevoir la Newsletter, utilisez la rubrique "Contact". N'hésitez pas à nous laisser des commentaires à la fin des articles. Pour suivre les actualités du site, vous pouvez vous abonnez à la page Facebook (ci-dessous).