Nouvelles du front de 41 à 51 :

 

O Somma Luce de Jean-Marie Straub

 

Avec O Somma Luce, Jean-Marie Straub propose une nouvelle programmation, comme une sorte de constellation cinématographique désormais soutenue par une nouvelle problématique : Dante se substitue à Pavese car il ne s'agit plus seulement de mythifier le deuil de l'être aimé ou de valoriser le choix de l'histoire humaine contre l'éternelle immobilité divine, mais cette fois de légitimer l'actualité de notre rage nourrissant notre perpétuel désir de résistance en regard des immondes brutalités d'un pouvoir illégitime.

 

 

I Wish I Knew de Jia Zhang-ke

 

Chaque nouveau long métrage de Jia Zhang-ke, l’un des plus importants cinéastes chinois en activité, apporte encore la preuve que le geste esthétique supportant toute son œuvre n'a de cesse de vouloir étendre, dans l'espace et dans le temps, et par-delà la distinction consensuelle entre la fiction et le documentaire, le champ des réponses apportées à la question cruciale que posent tous ses films : quel devenir pour un peuple chinois aspiré par la paradoxale libéralisation mondiale d'une économie nationale toujours inféodée à l'autoritarisme étatique du communisme post-maoïste ?

 

 

Black Swan de Darren Aronofsky

 

Dire que Black Swan consiste à opérer le redoublement de The Wrestler, le précédent long métrage de Darren Aronofsky qui avait reçu le Lion d'or à la Mostra de Venise en 2008, c'est évidemment insister sur un geste cinématographique visant à persévérer dans son être esthétique (mais aussi économique : les coûts de tous ses films, bien inférieurs au coût moyen du blockbuster hollywoodien, permettent une plus grande maîtrise d'ouvrage).

 

 

Man Hunt de Fritz Lang et de The Diary of a Chambermaid de Jean Renoir

 

Bien avant d’émigrer pour les États-Unis, Fritz Lang (1890-1976) et Jean Renoir (1894-1979) étaient alors reconnus comme les artistes les plus représentatifs de la culture cinématographique nationale dont ils étaient issus. Le premier en inscrivant son propre geste esthétique au cœur de l’expressionnisme dominant alors le paysage culturel allemand (que l’on songe au méphistophélique personnage récurrent de Mabuse ou aux décors gigantesques tant de l’adaptation du mythe germanique des Nibelungen que de Metropolis en 1927).

 

 

L'affaire des divisions Morituri, Le Trésor des îles Chiennes, Docteur Chance et Dharma Guns de F. J. Ossang


Écrivain, chanteur, réalisateur, voyageur, l'homme dont le nom de baptême artistique est un jeu de mot qui serait inspiré d'une sentence biblique (« Je solidifierai mon sang, j'en ferai de l'os ») demeure cet astre solitaire dont le retour galactique aura donc lieu avec la sortie de son nouveau long métrage intitulé Dharma Guns (La Succession Starkov). F. J. Ossang (et n'allez pas croire comme y invite le site Allociné que F. J. sont les initiales de François-Jacques !) aura réalisé depuis 1984 et la sortie de son premier long métrage L'Affaire des divisions Morituri seulement trois autres longs métrages : Le Trésor des îles Chiennes en 1990, Docteur Chance en 1997, et donc aujourd'hui Dharma Guns.

 

 

 L’Étrange affaire Angélica de Manoel de Oliveira

 

Après Le Cinquième Empire (2004) d’après José Régio et Le Miroir magique (2005) d’après Agustina Bessa-Luis (deux films dont la durée dépasse par ailleurs les 120 minutes, le premier durant 127 minutes et le second 137), Manoel de Oliveira semble être entré dans l’ultime phase de sa trajectoire cinématographique.

 

 

Fighter (2010) de David O. Russell et Boxing Gym (2010) de Frederick Wiseman

 

Où l'on verra, à l’intérieur même de notre constellation multidisciplinaire et analytique, comment la science sociologique et l'art cinématographique (documentaire comme fiction) peuvent dialoguer de manière fructueuse, comment les analyses circonstanciées de la première peuvent aider à distinguer la justesse et l'exactitude proposées par le second, mais comment aussi les films peuvent singulièrement proposer, en regard de l'étude sociologique avec laquelle ils sont mis en rapport, de subtils décalages avec une approche scientifique qui, sans ignorer s'appuyer sur une situation particulière d'enquête, peut monter en généralité et décrire quelques invariants structuraux ou anthropologiques.

 

 

Essential Killing de Jerzy Skolimowski

 

L'expérience cinématographique proposée par le nouveau long métrage de Jerzy Skolimowski intitulé Essential Killing s'inscrit dans une perspective singulière, parce que radicalement phénoménologique. Le radicalisme esthétique du seizième film du cinéaste polonais consiste en effet à ménager au spectateur l'espace difficilement habitable au sein duquel symboliquement (et sans interruption pendant les 90 minutes que dure le film) partager la violente expérience vécue par un moudjahid afghan fuyant l'armée étasunienne qui l'a fait prisonnier, et tentant de survivre dans un environnement naturel hostile afin d'échapper définitivement à ses poursuivants.

 

 

I Was A Male War Bride tourné par Howard Hawks en 1949 a été repris dans les cinémas français depuis le 23 décembre 2003 ; True Grit des frères Coen

 

On verra alors que dire, c'est exprimer la structuration de la réalité sociale, en même temps que dire, c'est faire cette réalité sociale et la refaire dans le sens d'une production qui n'est pas toujours exactement la reproduction à l'identique de sa structuration formelle.

 

 

La Conquête de Xavier Durringer

 

En guise d’introduction, un mot concernant le scénariste de La Conquête. Patrick Rotman s'est fait connaître pendant les années 1980 pour avoir écrit en collaboration avec Hervé Hamon plusieurs ouvrages documentaires qui furent en leur temps des succès de librairie : Les Porteurs de valises. La Résistance française à la guerre d'Algérie (éd. Albin Michel, 1979), La Deuxième gauche, histoire intellectuelle et politique de la CFDT (éd. Ramsay, 1982), les deux volumes de Génération (tome 1. Les années de rêve, éd. Seuil, 1987 ; tome 2. Les années de poudre, éd. Seuil, 1988). En 1992, il collabore avec Bertrand Tavernier pour la réalisation du film documentaire La Guerre sans nom consacré aux témoignages des appelés lors de la guerre d'Algérie.

Pour nous laisser un message ou recevoir la Newsletter, utilisez la rubrique "Contact". N'hésitez pas à nous laisser des commentaires à la fin des articles. Pour suivre les actualités du site, vous pouvez vous abonnez à la page Facebook (ci-dessous).