Nouvelles du front de 31 à 40

Le grand débat, Le Pen en a rêvé, Besson, l’a fait ! Mais certaines questions ne sont, elles, jamais posées. Contre ce débat et ses conséquences racistes, la mobilisation s’organise pour obtenir la suppression du Ministère.

 

_ Le citoyen étasunien moyen consacre à sa voiture près de 1.500 heures par an :
. Soit 30 heures par semaine, ou encore 4 heures par jour.

 

Les sénateurs ont discuté pendant le mois de janvier le projet de loi de réforme des collectivités territoriales déposé en octobre 2009 par Brice Hortefeux. Le projet a été adopté le 05 février 2010. Après la mise en place de la réforme générale des politiques publiques (RGPP), Sarkozy persévère dans la logique capitaliste en s’attaquant cette fois-ci à l’échelon du pouvoir local. Cette nouvelle salve ultralibérale donne l’occasion d’esquisser le portrait d’une véritable démocratie directe et fédérale.

 

Grand spécialiste du salariat considéré non seulement comme l’ensemble numérique des salariés, mais aussi et surtout comme l’ensemble des institutions assurant aux salariés une protection face à la violence de leur subordination par le capital, l’économiste Bernard Friot est l’auteur d’un nouvel ouvrage, L’Enjeu des retraites (éd. La Dispute, 2010, 175 p.), qui propose une réflexion originale et tonifiante concernant notre système actuel de retraite par répartition, les attaques dont il est la victime depuis plus de vingt ans, et enfin les potentialités émancipatrices que la retraite salariée contient.

 

Bernard Friot est économiste, sociologue et professeur émérite à l’Université Paris-Ouest Nanterre. Il est membre de l’Institut européen du salariat (IES), réseau de chercheurs travaillant sur le salaire comme outil d’émancipation. Après Puissances du salariat et Et la cotisation sociale créera l’emploi, il publie aujourd’hui L’Enjeu des retraites.

 

L’actualité aura été dominée depuis 2007 par ce que les commentateurs autorisés ont appelé la « crise financière ». Or, la crise est consubstantielle au régime capitaliste dont les dégâts sociaux peuvent susciter en même temps un désir d’autonomie que la courte expérience autogestionnaire de Philips à Dreux aura par exemple récemment démontrée. Cornelius Castoriadis, décédé en 1997, y aurait sûrement vu un nouvel exemple attestant d’une volonté d’autonomie que n’étouffe pas l’existant.

 

La "rentrée littéraire" est ce micro-événement censé consacrer la vitalité économique et artistique du champ littéraire français. Les gros éditeurs et les grosses signatures se partagent en général, sous l’œil complice des grands médias, le gâteau de la reconnaissance publique, des prix littéraires marchandés secrètement afin de consacrer souvent les auteurs "maison", et du marché toujours plus saturé de la production romanesque.

Pour nous laisser un message ou recevoir la Newsletter, utilisez la rubrique "Contact". N'hésitez pas à nous laisser des commentaires à la fin des articles. Pour suivre les actualités du site, vous pouvez vous abonnez à la page Facebook (ci-dessous).